Ariana Grande : coup de gueule contre le sexisme ordinaire

Bonjour les Roses !

Aujourd’hui, gros plan sur Ariana Grande qui recadre des animateurs radio aux vannes sexistes, pour tenter de les remettre sur le doit chemin de l’égalité hommes/femmes, loin des clichés misogynes.

En cette journée contre le harcèlement, la chanteuse américaine nous offre en effet une petite piqûre de rappel pour dire que non, le sexisme, ce n’est pas normal.

AG2

Interviewée par une radio américaine, dans une ambiance cool et joviale, Ariana est invitée à répondre à cette question : « si vous pouviez utiliser votre maquillage ou votre portable pour la toute dernière fois, lequel choisiriez-vous ? » Grand sourire incrédule de la jeune femme : « vous pensez vraiment que c’est ça les choix difficiles qu’on a à faire quand on est une fille ? ».

Ils sourient, froncent les sourcils : oui pour eux, c’est évident ! Sans méchanceté aucune, une fille, ça se résume à portable et maquillage. Et quand elle leur dit qu’elle peut passer des heures sans son portable, ils sont incrédules, font mine d’être impressionnés et balancent fièrement : « Prenez-en de la graine les filles ! » «  Prenez-en de la graine les garçons ! » clame Ariana, « les garçons et les filles, on peut tous apprendre ! »

AG1

Et ça continue, toujours dans une bonne ambiance, avec une nouvelle évidence : l’emoji licorne, c’est un « emoji de filles » !  Ariana ne baisse pas la garde : « Non ! Les gars, je connais beaucoup de garçons qui utilisent la licorne. Qui a dit que l’emoji licorne n’était pas pour les hommes ?! ». Là, ils rigolent toujours, mais sont quand même un peu perplexes.

Enfin, ils demandent : « Si tu pouvais trouver la solution à un problème dans le monde, qu’est-ce que ce serait ? » Réponse d’Ariana : « Le jugement en général, l’intolérance, la méchanceté, le racisme, le sexisme. On doit se concentrer sur ça. On a du boulot, et on commencera par vous ! »

Et voilà, petite chronique du sexisme ordinaire. Ils ne pensent pas à mal, mis ils alignent les clichés misogynes comme on enfile des perles, sans même s’en rendre compte !

Alors, non : non ce ne sont pas des faits, non ce n’est pas normal. Et merci Ariana pour la piqûre de rappel ! Pas vrai, les Roses ?