ElsaMakeup, femme belle et forte qui prône l’amour de soi

Publié le par

Les Roses, coucou ! Pour la Saint-Valentin, nos feeds Instagram, Facebook, Twitter & co ont été envahis par des posts célébrant (ou pas !) la fête des amoureux. Mais il y a une publication qui nous a tout spécialement marqué : celle d’ElsaMakeup. Abordant le sujet de sa paralysie, elle a livré un témoignage très touchant et hyper inspirant pour toute les Roses. Il nous a semblé super important de relayer son message ici.

elsamakeup

Instagram @elsamakeup

Elsamakeup : « Mon handicap ne me définit pas »

Rayonnante sur cette photo prise à Los Angeles, notre très chère ElsaMakeUp a publié un post de Saint-Valentin qui nous a frappé droit au coeur.

Pour beaucoup c’est la St Valentin, pour moi cette journée a toujours eu une connotation différente puisqu’elle marque la 13ème de ma paralysie. On se dit tous que ce genre de chose n’arrivent qu’aux autres, c’est faux. Ce 14 février 2005 j’étais si confiante que l’éventualité que les choses tournent mal ne m’a pas effleuré l’esprit car après tout, ça ne pouvait pas m’arriver. J’ai parcouru un sacré chemin depuis, peu importe les victoires j’ai toujours très mal vécu cette journée car trop de souvenirs, trop d’injustice dans ma tête trop de tout. Chaque année je me dis « et si les choses s’étaient passées normalement ? Qu’est ce que je ferais ? Serais-je heureuse ? » on pourrait refaire le monde avec des « et si » et pour la 1ère fois en 13ans je m’en fiche, car je suis fière de mon parcours, c’est tellement plus enrichissant d’être reconnaissant de ce que nous avons plutôt que de se concentrer sur les choses qui nous manquent. Mon handicap ne me définit pas, il n’a pas le droit car je suis tellement plus que ça, plus forte qu’une moelle épinière capricieuse 🙂 Et même si je suis fière de mon parcours je le suis 1000x plus de ma super maman sans qui ces années n’auraient pas la même valeur, on rigole souvent en disant que je suis sa tête et elle mes jambes, ça ne pourrait pas être plus vrai♥️

Une publication partagée par @ elsamakeup le

Ce message dépasse la seule notion de handicap. Il nous pousse toutes et tous à nous aimer davantage, tel*le*s que nous sommes, avec nos forces et nos faiblesses.

A travers son témoignage, Elsa dit la nécessité d’embrasser ses fragilités et de les accepter pour ne pas se laisser définir par elles.

Ne pas se laisser piéger par des « Et si j’étais… », « Et si j’étais plus… », « Et si j’étais moins… ». Pas de « Et si ». Simplement, ♥ être soi ♥.

Elle dit aussi que la route est longue. Évidemment. Mais c’est un combat qu’on peut mener de front chaque jour avec les gens qu’on aime, avec joie et panache.

Une publication partagée par @elsamakeup le

C’est un message à graver dans notre coeur et à ne jamais oublier.