EnjoyPhoenix face à la pression de YouTube au quotidien

Publié le par

Coucou les Roses ! Vous n’êtes sûrement pas passées à côté de la vidéo très touchante d’EnjoyPhoenix, dans laquelle elle évoque la pression de YouTube au quotidien et le fait qu’elle s’est laissée dépasser par les impératifs du YouTube game. Elle nous a beaucoup touchées, et beaucoup fait réfléchir aussi. Tellement, qu’on a trouvé qu’il y avait trois enseignements essentiels à tirer de cette vidéo.

Quand la routine d’EnjoyPhoenix devient une angoisse incessante de plaire

Si la vidéo très touchante de Marie parle de YouTube, on parie que pas mal d’entre nous pourraient se reconnaître dans les questions qu’elle aborde. Ça a été le cas pour plusieurs d’entre nous : pression du regard de l’autre, angoisse de plaire, sentiment de s’éloigner de qui on est vraiment… Autant de sujets dont il fait bon parler de temps en temps, pour remettre les pendules à l’heure.

Dans la vie, souvent, on se met la pression en s’inquiétant un peu trop du regard de l’autre. C’est normal de vouloir plaire, de chercher à être aimé*e*. Mais lorsqu’on n’agit plus qu’en se demandant ce que vont en penser les autres, il est temps de tirer la sonnette d’alarme.

C’est ce qu’a fait Marie et ç’a été très courageux de sa part. D’autant que ce n’est pas toujours facile de réaliser qu’on se rend malheureux pour plaire aux autres.

Reconnaître que ça ne va pas

EnjoyPhoenix le répète tout au long de sa vidéo : ça fait un an qu’elle se demande ce qui cloche, un an qu’elle se cherche, qu’elle s’angoisse, qu’elle se triture le cerveau.

Et le fait que cette vidéo n’arrive que maintenant montre combien il est difficile d’admettre quand on vit trop dans le regard des autres.

Et pourtant, c’est tellement salutaire ! Réaliser qu’on ne vit plus pour soi et pour son propre bien-être, c’est reconnaître qu’on s’inscrit dans un cercle vicieux où on n’est jamais assez bien/belle/intelligente/drôle/originale/mince/normal*e*/etc (rayez la mention inutile).

C’est tellement de pression pour nos petites épaules !

Décider de se reconnecter à soi : quand l’amour de soi est la clé

Si ça peut faire mal de reconnaître qu’on vit à travers le regard des autres, ce dont témoignent les larmes de Marie, c’est aussi tellement satisfaisant !

C’est comme une bouffée d’air frais après avoir passé des mois en apnée que de se dire : maintenant je vais faire les choses pour moi et merde à ceux à qui ça ne plaira pas.

On comprend que ça soit probablement une des problématiques majeures des YouTubeurs et YouTubeuses, mais c’est en fait une question qui touche tout le monde.

L’amour de soi, c’est une question compliquée et un combat de tous les instants, spécialement avec Instagram, twitter, facebook…

Alors voilà les Roses, c’est une grande leçon que celle qu’a apprise et partagée EnjoyPhoenix : ne cherchez pas à être validées par le regard des autres. C’est à vous de reconnaître votre propre valeur, et vous le ferez en faisant confiance à qui vous êtes, à ce qui vous aspire, en suivant vos rêves, vos coups de cœurs, vos principes et vos engagements.

On ne dit pas que c’est facile, mais si vous n’oubliez jamais ça, et que vous portez chaque jour dans votre cœur ce mignon pingouin de la motivation, ça paraîtra un peu plus évident, et la vie sera bien bien bien plus belle !

Si vous voulez de l’inspiration, on vous conseille le compte instagram de Dana Falsetti, dont on vous avait déjà parlé ! Et aussi un petit instant Sophia Grace, tout en couleurs, en amour, et en légèreté parce que ça fait du bien !

Les Roses, on vous aime ! Bisous !