Les Youtubeuses prennent la parole

Publié le par

Hello les Roses ! On ne s’en rend pas toujours compte, mais être youtubeuse, c’est un combat. C’est ce qu’ont voulu montrer Léa Bordier et Lisa Miquet dans leur reportage Elles prennent la parole, un documentaire engagé et lumineux sur les youtubeuses, qui dénonce le harcèlement, et encourage les filles à prendre leurs caméras pour parler de leurs passions sur YouTube, quelles qu’elles soient et sans douter d’elles mêmes.

youtubeuses harcèlement lola dubini

YouTube @Les Internettes

Dans Elles prennent la parole, les Youtubeuses prennent le pouvoir contre le harcèlement

Les Internettes, vous connaissez ? Il s’agit d’un groupe de nanas qui ont décidé de créer un collectif pour donner plus de visibilité aux femmes sur YouTube.

C’est sur leur chaîne qu’a été publié Elles prennent la parole, le documentaire de Léa Bordier et Lisa Miquet, toutes les deux co-fondatrices du collectif.

Leur super reportage s’ouvre sur ces questions : où sont les meufs dans les classements des meilleures chaînes sur YouTube ? Pourquoi y’en a-t-il si peu qui ne parlent ni de maquillage ni de mode ? Qu’est-ce qui fait obstacle à leur visibilité dans les classement des meilleures chaînes ?

Natoo avait déjà, il y a quelques mois, abordé ces questions, dans une vidéo drôle et brillante :

Parce que le maquillage, c’est génial – vous connaissez nos penchants de makeup addicts – mais on a aussi le droit de vouloir parler de science, de politique, d’histoire, de sexe, de dinosaures, de sudoku, de jeux vidéos, de technologie, de tout ce qu’on veut, non ?!

Sophie Riche, Klaire fait grr, Natoo ou encore notre très chère Lola Dubini, parmi plein d’autres youtubeuses de talent, permettent, à travers leurs interviews, de cerner le problème.

Après l’autocensure, nourrie par la crainte de ne pas se sentir légitime, le harcèlement est un vrai obstacle qui limite la visibilité des femmes sur YouTube, montrant par la même occasion que le sexisme est aussi bien ancré sur YouTube que dans la vraie vie.

Remarques insultantes sur le physique, insultes, menaces, et stalking en tous genres – sujet du gros coup de gueule de Clara la semaine dernière sur Snapchat – sont le lot de toutes les youtubeuses, dissuadant beaucoup de femmes de prendre la parole sur internet.

Le constat est sans complaisance, sans tabou, mais aussi plein d’espoir et d’audace.

En effet, le message des internettes est clair : la seule réponse pour contrer le harcèlement, c’est de se faire une place.

À nous les filles de ne pas nous laisser réduire au silence. À nous de prendre la place sur YouTube, en faisant des vidéos ou en soutenant celles qui en font – comme Marie, critiquée comme si elle était une petite Diva capricieuse et non une businesswoman avertie et talentueuse.

Le pouvoir nous appartient. ♥

On vous embrasse fort les Roses !