Mannequin poilue chez Adidas : Ouh Yeah

Publié le par

Les Roses, coucou ! Aujourd’hui, on va parler d’un truc qui ne va pas mettre tout le monde d’accord : les poils. Ça vous paraît anodin ? C’est pourtant un sujet qui fâche tellement, que certaines nanas qui postent des photos d’elles pas épilées sur Instagram reçoivent des menaces de mort. Véridique. Alors quand on voit qu’Adidas a choisi une mannequin poilue pour être l’une des égéries de la marque, on trouve ça si génial et audacieux que ça mérite bien un article.

Vive la liberté de la femme / du poil !!!

Dans la vie, on a envie de faire ce qu’on veut sans devoir se concerter avec les autres pour savoir si ça va leur plaire ou non, pas vrai ?

Ça serait ça, la vraie liberté, non ? Pouvoir faire nos choix, pour nous, sans s’inquiéter du jugement des autres, sans qu’ils se sentent investis de la suprême mission de devoir donner leur avis quand on ne leur a rien demandé.

me and some TP

Une publication partagée par arvida byström (@arvidabystrom) le

C’est difficile, et ça nous arrive à tous*tes*, il me semble, de ne pas oser faire quelque chose qu’on aimerait, par peur du regard des autres.

De même, ça nous arrive aussi à tous*tes*, je crois, d’émettre un jugement de valeur sur les choix des autres, quand on ferait mieux de les laisser faire ce qu’ils aiment, parce qu’ils font bien ce qu’ils veulent et qu’ils ne nous forcent pas à faire la même chose.

Si on se laissait tous*tes* tranquilles, eh bien guess what ? On serait tous*tes* tranquilles ! C’est trop magique. CQFD. Du coup, on se demande bien pourquoi c’est si difficile.

Arvida Byström, mannequin poilue et égérie d’Adidas

Parmi les gens courageux qui disent merde au regard des gens, et qui ont bien raison de brandir leur liberté à la face du monde, il y a Arvida Byström.

secret shoots @yourgirlchuck @elizabethrenstrom

Une publication partagée par arvida byström (@arvidabystrom) le

Arvida a décidé de cesser de s’épiler. Elle questionne la norme selon laquelle une femme doit s’épiler (faux), parce que sinon elle est moche (faux), ou que sinon elle est sale parce que les poils c’est sale (faux faux).

Bref, Arvida se sent bien dans sa peau avec ses poils, alors elle n’a pas envie de se prendre la tête pour les enlever. Et tant pis bisous pour les haters que ça fera jaser.

Elle a bien raison de faire ce qu’elle veut pour s’épanouir, s’aimer et se sentir bien dans ses baskets. Et c’est un super message qu’envoie Adidas à travers cette campagne.

Parce qu’on a le droit d’avoir des poils – autant qu’on a le droit d’aimer s’épiler, d’ailleurs ! -, d’assumer sa cellulite, ses bourrelets, ses vergetures, et tout ce qu’on veut si on veut.

trying to show off some cellulites and a dimpled cherry 🍒

Une publication partagée par arvida byström (@arvidabystrom) le

ON KIFFE.

Voilà, c’est dit.

Bisous !