Nouveau chapitre d’Harry Potter, par une intelligence artificielle

Publié le par

Hello les Roses ! Ce matin, on est tombées sur une nouvelle un tantinet WTF, à la fois chouette et rigolote qui ne devrait pas laisser les cœurs de potterheads indifférents : un nouveau chapitre d’Harry Potter vient de sortir. Trop cool, me direz-vous, et vous auriez raison. Sauf qu’il y a plus : il n’a pas été écrit par JK Rowling, mais par une intelligence artificielle. Oui, vous avez bien lu : un robot vient d’écrire un chapitre d’Harry Potter. Oui, oui. Et c’est à mourir de rire. Littéralement. D’ailleurs, on est mortes. Au moins 6 fois. Tellement, qu’on vous a concocté une petite traduction de morceaux choisis rien que pour vous !

harry potter nouveau chapitre Harry Potter et le portrait de ce qui ressemble à un tas de cendres intelligence artificielle botnik

@Botnik.org

Une intelligence artificielle écrit un nouveau chapitre d’Harry Potter et c’est hilarant

Baptisé « The Handsome One », « Le beau de la bande », et tiré d’un livre imaginaire, Harry Potter and the Portrait of What Looked Like a Large Pile of Ash, « Harry Potter et le portrait de ce qui ressemble à une grosse pile de cendre », le nouveau chapitre des aventures de notre si cher Harry a été écrit par une intelligence artificielle, puis corrigé et réécrit par de vrais auteurs.

harry potter nouveau chapitre intelligence artificiel the handsome one

@Botnik.org

En gros, c’est un peu comme si vous écriviez des débuts de phrases sur votre portable, et que vous laissiez le correcteur automatique décider de ce qui allait arriver.

Eh bien laissez-nous vous dire qu’un correcteur en roue libre qui écrit un nouveau chapitre d’Harry Potter, c’est génial, et à mourir de rire. Tellement qu’on en a encore mal au ventre, d’ailleurs.

Traduction du best of d’Harry Potter and the Portrait of What Looked Like a Large Pile of Ash

À toutes les Roses qui ont un bon niveau d’anglais, on va vous demander d’arrêter tout ce que vous faites pour lire ce chef-d’oeuvre absurde directement sur le site de Botnik.

Pour les autres, comme on n’est pas des mufles, on vous a traduit nos passages préférés. Accrochez-vous.

« Ron vit Harry et se mit immédiatement à manger la famille d’Hermione. Le t-shirt Ron de Ron était aussi moche que Ron lui-même. »

« Les trois amis atterrirent sur le palier de la porte du toit du château. Ils prirent presque leurs jambes à leur cou, mais les sorcières ça ne grimpe pas. Ron fixa la poignée de la porte puis regarda Hermione en éprouvant une vive douleur.

-« Je pense que c’est fermé », fit-il observer.
-« Verrouillé », déclara à son tour M. Cagedescalier, le fantôme à la robe miteuse.

Ils regardèrent tous la porte en criant à quel point elle était fermée et demandèrent à ce qu’on la remplace par un petit orbe. « Le mot de passe était ‘FEMMES BOEUFS’ ! », s’écria Hermione. »

« -« Voldemort, tu es un sorcier très mauvais et méchant », lança sauvagement Harry. Hermione confirma d’un hochement de tête. Le Grand Mangemort portait une chemise sur laquelle on pouvait lire ‘Hermione A Oublié Comment On Fait Pour Danser’, ce qui poussa Hermione à plonger son visage dans la boue.

Ron jeta alors une baguette à Voldemort, et tout le monde applaudit. »

« -« C’est Ron, le beau de la bande… », marmonna Harry alors qu’il tentait, à contrecœur, d’attraper sa propre baguette.

Tous trois lancèrent un sort ou deux, et des jets de lumière verte jaillirent de la tête des Mangemorts. Ron tressaillit.

-« Pas si beau que ça, finalement », pensa Harry alors qu’il trempait Hermione dans de la sauce piquante.

Les Mangemorts étaient bien morts maintenant, et Harry se sentait plus affamé que jamais. »

Et la toute fin qui a achevé de nous tuer : « Harry regarda autour de lui puis tomba dans la spirale de l’escalier jusqu’à la fin de l’été. « Je suis Harry Potter », se mit-il à crier, « les forces du mal devraient se faire du soucis, la vache ! »

Ahahah merci pour le bonheur ô logiciel d’écriture prédictive incollable sur l’univers d’Harry Potter !

On espère que ça vous a fait rire autant que nous, et on vous embrasse les Roses !