Tyler Down dans 13 Reasons Why, épisode 13 : pourquoi cette violence ?

Publié le par

Si la scène de suicide d’Hannah, à la fin de la saison 1 de 13 Reasons Why, avait suscité une grosse polémique, celle de l’épisode 13 de la saison 2, mettant en scène Tyler Down, n’a pas fini de faire parler d’elle. La violence ultime de ce passage pose pas mal de questions, et parmi elles : est-ce que c’était vraiment utile de nous montrer la scène de manière aussi crue ? Le producteur, Brian Yorkey, répond. Attention SPOILERS ! Attendez bien d’avoir fini de binge watcher toute la saison 2 du show Netflix pour lire ce qui va suivre.

! Spoil Alert !

L’épisode 13 de 13 Reasons Why, saison 2

Comme nous, vous avez probablement été immensément choqué*e*s devant l’épisode 13 de 13 Reasons Why, vers la 38e minute.

13 reasons why tyler down

Instagram @multll.fandom

Le propos est déjà, en lui même, ultra-violent : Tyler Down, le stalker d’Hannah dans la saison 1, régulièrement harcelé par ses camarades, se fait agresser dans les toilettes par Monty et deux autres mecs populaires du lycée, qui finissent par lui enfoncer le manche d’un balais dans l’anus. C’est-à-dire par le violer.

Outre le fait que cette violence extrême arrive sans crier gare, la grande question qu’on s’est posée suite au visionnage très éprouvant de cette scène brutale, c’est : pourquoi avoir choisi de nous faire voir la scène de manière aussi crue ?

Les créateurs de la série auraient en effet pu l’évoquer, sans la dépeindre de manière aussi explicite. Alors pourquoi ?

Pourquoi montrer le viol de Tyler Down de manière si brutale et réaliste ? La réponse de Brian Yorkey

Voilà ce que Brian Yorkey, le producteur du show, répond dans l’émission Beyond the Reasons :

« Pour la saison 2 de 13 Reasons Why, nous avons fait beaucoup de recherches, notamment sur les tueries dans les lycées. Vous ne le savez pas forcément, mais des athlètes ou sportifs du lycée font bien trop souvent les horreurs que nous voyons dans cette scène. Des viols avec des manches à balai ou même des barres d’exercice de natation. Ce ne sont pas des actes dénoncés, ou en tout cas trop peu. Les cas d’hommes violés par des hommes sont trop rarement rapportés. (…)

Il était important d’amener le public à prendre, au moins un peu, parti pour Tyler. (…) Il existe un concept : l’empathie radicale. C’est l’idée qu’on peut être pleinement, totalement en empathie avec quelqu’un qui est complètement différent de vous. Aussi insupportable soit cette scène, je mets n’importe qui au défi de la regarder, et de ne pas ressentir d’empathie pour Tyler.

Donc si précédemment, vous aviez pu avoir vos réserves vis-à-vis de ce personnage, vous dire que c’est un nul, un boloss, à ce moment précis, vous êtes avec lui, vous souffrez avec lui. Et à partir de ce moment, il vous est impossible d’oublier que vous avez partagé cette humanité avec lui. »

Questionner le harcèlement et la violence dans les lycées

Parce que les créateurs de la série tiennent à nous pousser, chacun, à remettre en question nos actes, il leur a paru nécessaire de créer une vraie empathie entre le spectateur et ce personnage dérangeant, qui s’apprête manifestement à tirer sur ses camarades durant le bal de promo.

C’est une manière de parler des conséquences dévastatrices et parfois extrêmes du harcèlement à l’école, et de questionner la responsabilité de chacun quand surviennent de tels drames, en s’interrogeant sur ce qui peut pousser un lycéen à commettre une action aussi violente.

Alors qu’une tuerie dans un lycée a une nouvelle fois frappé les Etats-Unis, à Santa Fe, faisant 10 morts et 13 blessés, le 18 mai dernier, le propos de Brian Yorkey et du show Netflix est lourd de sens. L’avant-première de la saison 2 de 13 Reasons Why a d’ailleurs été annulée à la dernière minute suite au drame.

C’est aussi l’occasion de rappeler qu’un homme sur 6 a été victime d’agression sexuelle, et que c’est un sujet dont on ne parle jamais.

Qu’est-ce que vous avez pensé de cette scène, vous ?