Cellulite et bourrelets s’invitent sur instagram ! Youhou !

Les Roses, parlons peu, parlons bien, parlons cellulite et bourrelets. Oui parce qu’à force de trop traîner sur instagram, on pourrait croire qu’ils ne font pas partie du monde réel. On pourrait. Sauf qu’en ce qui me concerne, par exemple, la glace devant laquelle je me prépare le matin n’hésite jamais à me ramener à la réalité^^! Aujourd’hui, on a une bonne nouvelle pour eux, et pour nous aussi d’ailleurs : la cellulite et les bourrelets s’invitent sur instagram, pour célébrer l’amour de soi. On aime !

Instagram : le réseau social le plus dangereux pour l’amour de soi

À l’approche des vacances d’été, on a tendance à vouloir faire de l’exercice parce qu’on n’est pas très à l’aise avec l’idée d’exhiber notre corps de sirène après les longs mois d’hiver à manger de la choucroute dans notre pilou-pilou.

Ce n’est un secret pour personne : à mesure que les corps se découvrent, l’été fait ressortir nos complexes. Et Instagram a tendance à ne pas nous faciliter les choses, puisqu’on y voit tous les jours des corps à la « plastique de rêve » – depuis quand est-ce qu’on devrait toutes rêver de plastique ? -, qui ont tendance à nous faire imaginer qu’il n’y a qu’une seule manière d’être belle.

C’est bien pour ça qu’Instagram est le réseau social le plus dangereux chez les jeunes : parce qu’il s’attaque directement à l’estime de soi.

Sur Instagram, la cellulite et les bourrelets sont dans la place

Une autre tendance est en train de se faire une place sur Instagram, et elle fait bien plaisir : celle du « Body positive », de l’amour de soi et de son corps.

On vous en avait déjà parlé avec le compte Any.body_co et on se réjouit de constater que les nanas assument de plus en plus de montrer leur corps au naturel, avec ses creux et ses rondeurs. Avec fierté, comme Riri face au fatshaming.

Cette fois, instagram va encore plus loin : l’heure est à la cellulite et aux bourrelets !

🌸 If the only bodies we see on social media are the « good bodies », the only people who will keep posting pictures are the ones that feel like « they belong. » (And i am not saying you shouldn’t: if you are feeling yourself you go girl). I am just so sick of seeing perfectly toned bodies as being the « new norm. » Every single body has tummy rolls. Every body i have seen has scars. Every body has cellulite. Every single person has their own insecurities and their own battles. Why not embrace our bodies the way they are? Why not embrace our journey as a person, rather than beat ourselves up constantly about what we hate? I can still post a picture of myself in a bikini even if i don’t go to the gym. I can still post a picture even if i don’t have abs or if i don’t have a tan. I can still post a picture even if i am not surrounded by a beach in Costa Rica (it would be nice though). I am sick of seeing the same typical body on my feed and feeling like i don’t have the right to post a picture because « i am not like them. » I am like them. I have a body and for that, i am deserving of love and respect. I have come a long way. I am able to embrace who i am and i am thankful for that. I am proud of myself and no amount of shame and guilt can take that away. So yes, enjoy your summer. Have fun. Don’t think about it too much & keep pushing forward. Life is hard and unfair, you don’t need to be at war with yourself. Do what’s best for you. 🌸 #edrecovery #nobodyshame #bodypositivity #selflove #eatingdisorderrecovery #bopo #bodydiversity #everybodyisagoodbody #cellulitesaturday #rollsarentjustforcinnamon

Une publication partagée par Élyse Beaudet (@beaudettee) le

Vous saviez que 98% des femmes avaient de la cellulite ? Il serait peut-être temps de ne pas en faire tout un fromage, et d’arrêter de faire comme si la cellulite, c’était Voldemort, non ?

Le hashtag #cellulitesaturday invite les femmes à poster des photos d’elles, de leurs cuisses, de leurs fesses, pour montrer, assumer et partager le fait qu’elles se sentent belles, malgré leur cellulite, leurs bourrelets, leurs creux et rondeurs en tous genres.

C’est une démarche qui nous plaît, parce qu’elle nous pousse à nous assumer telles qu’on est.

Ça n’empêche pas de vouloir perdre des kilos si on en a envie. Ça n’empêche pas de vouloir lutter contre la cellulite si on le souhaite. Mais ça nous pousse à considérer que, d’une part, on n’est pas obligées de faire tout ça, et, d’autre part, qu’on n’a pas à se détester pour ces petites imperfections, à se sentir moche, inadaptée, ou insortable.

Parce que quand on se sent belle, on est belle !

Aimez-vous les Roses ! Gros bisous !