Emoji règles : un vote pour parler librement des règles

Publié le par

Coucou les Roses ! Chez Rose Carpet, on n’aime pas les tabous, et encore moins ceux qui briment notre féminité ! Parce qu’on en a marre qu’il faille chuchoter pour demander à une pote si elle a un tampon ou une serviette à nous dépanner, parce que c’est pire que pénible que le mot règles soit considéré par beaucoup comme un gros mot, on propose de faire péter l’emoji règles dans nos textos ! C’est le moment de voter pour celui qu’on préfère ! Watch out les gonz’ et les gars : les menstrues sont dans la place pour un instant gynéco super 2.0 !period emoji règles

Votez pour choisir votre emoji règles préféré

Maintenant que les règles n’ont plus de secret pour vous, peut-être que, comme nous, ça vous énerve un peu qu’on les considère comme un Voldemort archi badass dont on ne pourrait vraiment pas prononcer le nom.

Parce que devinez quoi les Roses : il y a environ 800 millions de personnes entre 15 et 49 ans qui ont leurs règles là maintenant tout de suite (oui moi aussi ça m’a fait me sentir un peu spéciale tout à coup ^^)

C’est ce qu’a expliqué l’ONG Plan International, à l’origine d’une campagne pour créer un emoji règles. Parce que comme ils le disent si bien, pourquoi y aurait-il un emoji disquette, mais pas un emoji règles ?

Ce n’est pas un caprice bête. C’est un petit geste qui changerait énormément de choses, parce qu’on reconnaîtrait que les règles font partie du quotidien et que ce n’est pas un truc obscène qu’il faut cacher.

Ça serait une super manière de dédiaboliser les règles une bonne fois pour toutes.

Dans un moment comme ça, on n’aurait qu’un emoji à envoyer !

D’ailleurs, c’est assez marrant de constater que si on se ballade sur Twitter #PeriodEmojis, ceux qui disent non à l’emoji règles sont des garçons. Comme celui-là :

Vous voyez le problème ou pas ?! On ne devrait même pas envisager un emoji règles parce que ça froisserait la délicatesse des garçons ?! Si ça c’est pas un « coucou y’a un tabou », qu’est-ce que c’est ?! Ça nous rappelle étrangement notre petit pote le clitoris

Alors pourquoi est-ce si important de mettre fin à ce tabou ? C’est ce qu’a très bien expliqué Paula Sherriff, activiste pour le droit des femmes, au Journal The Independant :

« Il faut que les femmes se sentent à l’aise pour parler ouvertement des règles pour que les générations futures se sentent mieux préparées et informées. Il est vital que l’ensemble de la jeunesse, filles comme garçons, soit éduquée de manière à tacler cette culture de la honte qui entoure les règles. »

Comment est-ce qu’on peut être à l’aise dans notre corps si on n’a pas le droit d’en parler ?
Libérons les menstrues les Roses, parce qu’on n’a pas à avoir honte une fois par mois d’être des femmes et aussi parce que Who run the world ? GIRLS !

A vous de jouer les Roses, en votant pour votre emoji règles préféré sur la page Break the taboo de Plan International.

Qui de la culotte tachée, des petites gouttes émotives ou encore du calendrier aura la chance de se retrouver un jour sur nos portables, pour défendre à nos côtés le droit des femmes à être bien dans leurs baskets et dans leurs culotte/string/boxer/absence de culotte/on s’égare/rattrappez-nous/ohlalala/bisous ?!