Le cas des aisselles pailletées

Publié le par

Hello les Roses ! Aujourd’hui on se retrouve pour décrypter ensemble une nouvelle tendance qui cartonne sur les réseaux sociaux. Alors on vous en présente pas mal sur Rose Carpet car on adore flairer les tendances farfelues et parier sur, si oui ou non, vous allez acquiescez ou fuir en courant. Et cette fois, on parierait fort que vous n’allez pas vraiment apprécier…

aisselles pailletées

Le cas des aisselles pailletées, la nouvelle tendance beauté

Alors déjà, cette tendance concerne les aisselles. Et au sujet de nos aisselles, à part l’épilation à la cire ou définitive, on ne voit pas vraiment comment cet endroit peut se transformer en temple du glamour. Mais ça, c’était avant. Oui ! Pile poil avant les fêtes de fin d’année, une tendance a décidé de surgir de nul part afin de stariser nos dessous de bras : les aisselles pailletées ! Cette tendance qui tourne sur tous les réseaux sociaux proviendrait des clichés du photographe Matthew Burditt, un canadien qui a décidé de remettre au goût du jour les aisselles, tout simplement trop délaissées d’après lui.

Après les racines des cheveux pailletées, la paillette s’attaque donc cette fois à une toute autre partie du corps ! Egalement sur la toile, on voit aussi que la paillette s’installe sur les barbes des hipster. Du coup, on se demande jusqu’où iront-elles, ces paillettes ? On sent bien une colonisation de toute l’anatomie pour bientôt, on veillera peut-être à faire attention de ne pas se transformer en licorne. Tout de même ! Vous pouvez retrouvez toutes les aisselles pailletées de la planète grâce au hashtag #GlitterPits !

Aisselles pailletées : DIY !

Si néanmoins, vous aussi, vous voulez craquer pour la tendance aisselles pailletées, c’est très simple : il vous faut un spray pailleté, et c’est tout ! Vous utiliserez ce spray directement sur les dessous de bras et vous trouverez très facilement ce genre de spray en grande surface, surtout en cette période de l’année.

Que pensez-vous de cette tendance les Roses ? Allez-vous y succomber pour les fêtes de fin d’année ?