MAC x Charlotte Olympia : du glamour dans le printemps

Publié le par

Hello les Roses ! Alors qu’il semble qu’on commence peut-être à pouvoir se réjouir de faire péter les lunettes de soleil pour l’arrivée du printemps (on prend quand même des pincettes quand on dit ça, pour ne pas faire fuir le soleil), MAC s’est associé à la créatrice Charlotte Olympia pour créer une toute nouvelle collection inspirée des années 50 et du glamour hollywoodien. Le printemps s’annonce donc hyper pin-up, ça nous réjouit alors on dit d’avance merci à la collab MAC x Charlotte Olympia !

Mac x Charlotte Olympia

Instagram @annangcosmetic

MAC x Charlotte Olympia : du printemps, du glamour, et des pin-up

Place aux accessoires super géniaux et pratiques pour pouvoir se faire une petite retouche maquillage ni vu ni connu à n’importe qu’elle heure du jour ou de la nuit, ou aux rouges à lèvres hyper pigmentés qui envoient du rêve. On craque par exemple sur le rouge liquide Lipmix « Crimson », mais surtout pour la pochette à maquillage Charlotte Olympia qui nous fait du gringue.

Mac x Charlotte Olympia

Instagram @makeupsessions

Niveau packaging, c’est plutôt sobre : des bisous, des yeux, et surtout une petite toile d’araignée qui rappelle avec malice qu’on opère un retour dans le passé pour dépoussiérer les classiques, en se la jouant super-queen-d’hollywood-pin-up-printanière.

Bonne nouvelle, cette collection Charlotte Olympia pour MAC sera disponible dès cette semaine, le 24 mars, en magasin ou sur l’e-shop MAC Cosmetics.

Mac x Charlotte Olympia

Instagram @pangkwankao

On ne sait pas pour vous, mais nous, toutes ces nouvelles collections make-up spécial printemps nous font tourner la tête et on a envie de tout acheter, au grand dam de notre porte-monnaie. Entre cette collab, la collection Nouvelle-Orléans d’OPI et celle de Kiko, The Artist, on peut vous dire qu’il y a une chose dont nous sommes certaines : ce printemps, la beauté sera à l’honneur et oui, peut-être qu’on va vider notre porte-monnaie, mais on sera très jolies pour pleurer nos économies disparues !

Bisous les Roses !