Madelaine Petsch présente sa routine maquillage

Publié le par

Hey ho les Roses ! On a percé à jour les secrets de la routine maquillage de Madelaine Petsch ! Si vous vous demandiez si la morning routine de l’actrice était la même que celle de Cheryl Blossom dans Riverdale, on est fières de vous dire qu’en grandes investigatrices que nous sommes, nous avons la réponse à cette question.

madelaine petsch cheryl riverdale maquillage

Instagram @madelame

La morning routine de Madelaine Petsch vs le makeup de Cheryl Blossom

Parce qu’on ne recule devant rien pour satisfaire votre curiosité de beauty addicts passionné*e*s, après vous avoir révélé l’identité du rouge à lèvre de Cheryl Blossom, place à la routine makeup de la très magnifique et pétillante Madelaine Petsch !

Interviewée par Teen Vogue, elle a révélé ses secrets de maquillage au quotidien.

Alors, est-ce que Madelaine ressemble à son alter ego Cheryl Blossom dans la vraie vie, et se maquille-t-elle de la même manière ?

…………………Roulement de tambour…………………

Eh bien non !

« Ma routine beauté est presque à l’opposée de celle de Cheryl » confie-t-elle avant de poursuivre « Mon rouge à lèvres fétiche est un mauve léger de chez Urban Decay. Je n’utilise pas vraiment de fard à paupières. La plupart du temps, mon truc, c’est mes cils et mes lèvres, et je laisse la magie du reste opérer d’elle-même. Cheryl, elle, elle est à fond sur tout. Chaque produit de maquillage auquel tu peux penser, Cheryl l’a sur le visage. »

De quoi nous décomplexer quand on n’a pas le temps de faire péter l’artillerie lourde du makeup au réveil !

La rouquine de Riverdale évoque aussi comment son rapport au maquillage s’est façonné avec le temps :

« Quand j’étais plus jeune, je n’osais pas trop me maquiller parce que j’avais l’impression que la couleur de mes cheveux était déjà trop intense », explique-t-elle, « et puis j’ai appris grâce à cette série que tu peux vraiment utiliser des couleurs lumineuses pour mettre en valeur tes cheveux. Je ne portais jamais de rouge. »

Éclairant non ? Ah, Madelaine, qu’est-ce qu’on l’aime !