#MissionHighlight : éviter le look « peau luisante »

Publié le par

Les Roses !

Face au constat sans appel du trop plen d’highlighter, on se doit d’intervenir.

Alors, déjà, remettons les choses dans leur contexte !  L’highligter, c’est pas un truc avec lequel on est sensé se tartiner tout le visage. Ca sert à souligner certaines zones de votre visage et à apporter de la lumière. Ca fait partie de la tendance du « Strobbing« , qui a le vent en poupe depuis un petit moment. A petite dose, c’est vraiment super joli et ça donne un look tout frais. En revanche, si on en abuse, on a tout simplement l’air d’avoir la peau grasse, c’est donc complètement loupé !

Genre, ça, non merci !

Comment utiliser l’highlighter ?

Pour utiliser correctement cet enlumineur, il s’agit de déterminer quelles sont les zones à mettre en lumière. C’est simple, elles correspondent à toutes les parties du visage qui prennent habituellement le soleil :

  • Le milieu du front et la zone sous les sourcils.
  • L’arête du nez et le haut des pommettes (à éviter si vous avez la peau grasse à cet endroit là).
  • Le menton et la petite zone au-dessus de l’arc de cupidon.

Il faut l’appliquer après votre fond de teint, éventuellement en complément du contouring si vous en faites un. Chaque bombé de votre visage prend la lumière pour créer un joli relief.

Comment choisir son enlumineur ?

Pour mettre en valeur son visage, il faut adapter son enlumineur à sa carnation naturelle et à son type de peau.

Comme pour un fond de teint, choisissez donc une teinte très proche de votre couleur de peau, c’est-à-dire légèrement nacrée pour les peaux claires. La plupart des fards de la palette « Moonchild » d’Anastasia Beverly Hills sont très adaptés pour les peaux claires. Si vous avez plutôt la peau foncée, vous pouvez opter pour un highlighter de couleur orangée – abricot ou pêche. On vous conseille cette palette de chez Urban Decay. Pour les peaux foncées, vous pouvez soit opter pour des teintes dorées, soit des tons plus froids comme le violet ou le bleu, qui sont très tendance et donnent de très jolis reflets à la peau. Vous pouvez sans risque utiliser les deux teintes rose et violette de la palette « Winter Solstice » par exemple !

Question texture, là aussi votre peau va trancher :

  • Si votre visage a tendance à présenter des zones de brillance, optez pour une poudre qui va absorber les excès de sébum, camoufler la peau qui brille de mille feux et permettre au maquillage de tenir.
  • Les peaux sèches, au contraire, préféreront les textures fluides ou crèmes qui apporteront un peu d’hydratation.
  • Quant aux chanceuses à la peau mixte, faites confiance à votre feeling, vous pouvez tout vous permettre.

Vous savez tout sur l’highlighter ! À vous de jouer, les Roses !