Instagram, yoga et amour de soi

Hello les Roses ! Il y a des pépites sur Instagram, et vous savez qu’on est toujours à l’affût pour vous dégoter la crème de la crème. Le compte dont on vous parle aujourd’hui nous tient à cœur, parce qu’il est tenu par une nénette super inspirante qui nous offre une vraie leçon de vie alliant instagram, yoga et amour de soi.

instagram, yoga et amour de soi

Instagram, yoga et amour de soi sur la plage : What else ?! / Instagram @nolatrees

Instagram, yoga et amour de soi : la leçon de Dana Falsetti

Avant de s’initier au yoga, Dana Falsetti, une américaine de 22 ans,  raconte qu’elle était mal dans sa peau, alternant entre crises de boulimie, phases de dépression et régimes malsains. Elle ne se sentait pas jolie et pensait être incapable de réaliser un grand nombre de choses, et notamment certaines postures de yoga, du fait de ses formes qu’elle jugeait trop généreuses.

Aujourd’hui, elle montre que la pratique lui a donné tort et lui a ouvert de nouvelles perspectives essentielles, qu’elle partage désormais avec ses 154 000 abonnés.

A travers le yoga, elle a appris qu’il n’y avait de limites que celles qu’on se pose soi-même, et que tout est possible à celui qui croit en lui-même et s’aime tel qu’il est.

The choice to love yourself is yours. It takes a lot to show up for yourself even when you feel insecure or afraid or unworthy, but that’s exactly why you have to show up. Unworthy is exactly how I felt for years. It’s how I felt walking into my first yoga class, how I felt about showing my thighs at the beach, how I felt about clothes shopping and eating and so many things in my life. But that’s the point – to show up and bring all your shit with you and deal with it because you just can’t pretend it isn’t real anymore… and you know you deserve better from yourself. Maybe you come to find it was only as real as you made it. I can say if I never gave myself the chance to practice yoga, the chance to try, I may have never found myself in such a beautiful place. Photo by @matthias.khan

Une photo publiée par Dana Falsetti (@nolatrees) le

« Le choix de t’aimer t’appartient. Ce n’est pas une chose facile de se dévoiler, même quand on se sent mal, quand on a peur, quand on a l’impression qu’on ne vaut rien, mais c’est justement pour ça qu’il faut le faire. Pendant des années, j’ai eu l’impression de n’avoir aucune valeur. C’est ce que j’ai ressenti quand je suis allée à mon premier cours de yoga, lorsque je montrais mes cuisses à la plage, lorsque j’allais m’acheter des vêtements, quand je mangeais, et pour tant d’autres choses encore. Mais c’est ça le truc, d’arriver avec toutes ses merdes et de s’y confronter car arrive un moment où on ne peut plus faire semblant…et tu sais que tu te dois mieux que ça. Je peux dire que si je ne m’étais jamais laissé la chance de faire du yoga, la chance d’essayer, je ne me serais jamais offert la possibilité de me sentir aussi bien aujourd’hui » .

« Je pensais n’être jamais capable de mettre ma jambe derrière ma tête jusqu’à ce qu’un jour,  j’y arrive. Ensuite, j’ai pensé que je n’arriverais jamais à laisser ma jambe derrière ma tête sans la tenir, et hier, j’ai réussi. Pourquoi est-ce qu’on est toujours si sûrs, alors que la vérité c’est que globalement, on ne sait rien ? Je crois que le doute, l’ego, et la peur nous convainquent du contraire. Voilà ce que je sais : nous sommes sans limites, tous les corps sont capables de tout, et les excuses nous empêche d’accéder au meilleur de nous-mêmes » .

« Je ne prendrai jamais un moment de confiance en soi ou d’amour de soi pour acquis, parce que je n’oublierai jamais ce que c’était que de vivre sans » .

Ne rien savoir, n’avoir aucun a priori quant à ce dont on est capable ou pas, mais croire en soi et s’aimer telle qu’on est. Dana Falsetti, instagram, yoga et amour de soi : une belle leçon de princesse à ne pas oublier.

On espère que ça vous donne la patate et des rêves plein la tête, et on vous embrasse les Roses !