Rétablissons la vérité : la VRAIE raclette, c’est ça !

Publié le par

Les Roses ! La raclette, c’est notre passion dans la vie. C’est un point commun qu’on partage avec Sophie Riche (<3). On aime tellement la raclette, qu’on serait capable d’en manger une en plein mois de juin, sous 30 degrés. Du coup, on apprécie beaucoup toute cette effervescence quand la saison des raclettes est officiellement déclarée ouverte (c’est-à-dire maintenant quoi), et que les réseaux sociaux se remplissent de gif de fromage fondu de toute part. De fromage tout chaud et tout moelleux… Rien que d’y penser, on a envie de tout plaquer, de se coucher dedans, et d’y rester blottie jusqu’à la fin de nos jours. Mmmmm….

Sauf que bon, il y a quelque chose qui nous chiffonne un tantinet. Aujourd’hui la raclette, c’est un peu devenu tout et n’importe quoi, tant qu’il y a du fromage fondu et des pommes de terres impliquées dans ce repas. Il est temps, les roses, de démêler le vrai du faux. Car la raclette n’est pas seulement un banal plat d’hiver. Non. La raclette est une religion. Un idéal. Un petit morceau de paradis accessible. Il faut la respecter.

Et ça commence par le fromage. Alors oui, ça peut être sympa de vouloir se diversifier un peu et d’utiliser du chèvre ou de la tomme dans un appareil à raclette. Mais la raclette, c’est quand même le nom d’un fromage à la base ! Un fromage qui nous vient de nos amis les Suisses et qui a une appellation AOP. La vraie raclette se déguste en faisant chauffer directement la demi meule sur un appareil spécial, qu’on gratte avec une spatule pour faire couler le fromage directement dans notre assiette (j’ai faim).

Pour les accompagnements, c’est simple : il faut des pommes de terres, plutôt des Charlottes. Et de la charcuterie (pitié, pas de saumon fumé, il n’a rien à faire là !), et majoritairement du jambon (blanc et fumé). ADIOS les lardons, les saucisses et le bacon, ils n’ont rien à faire là !

• RACLETTE • Hier j’ai enfin eu droit à ma première raclette party de la saison ! Fromages de chez @xavier.affineur et charcuterie de @maisongarcia… tout était réuni pour passer une super soirée avec @e_ddiee, @daily.diana, @goldenblog, @labellebasket, @noamtc, @mj_the_beagle et ceux qui résistent encore à Instagram Bon dimanche à tous ———————————————————————————– Last night I finally had this season’s first raclette party ! Cheese from @xavier.affineur and cured meat from @maisongarcia… we had such a great time with @e_ddiee, @daily.diana, @goldenblog, @labellebasket, @noamtc, @mj_the_beagle and those not on Instagram yet Have a great Sunday everyone

Une publication partagée par BOULIE… Blogueuse Foodingue! (@foodie.boulie) le

En revanche, on peut y aller sur les cornichons et les petits oignons. Et on accompagne le tout d’une salade verte pour faire un peu mieux passer tout ça dans notre appareil digestif.

Si vous êtes végétarien(ne), il est tout à fait possible de faire une version sans charcuterie et avec des légumes de saison (champignons, carottes, tomates…). Idem si vous êtes vegan, il existe du fromage à raclette végétal que vous pouvez même trouver dans la plupart des supermarchés. On respecte les convictions de chacun et la raclette accepte exceptionnellement des petites entorses à son règlement parce qu’elle comprend très bien.

En tout cas, respectez la Sainte Raclette, s’il vous plait. Elle vous respectera en retour (même si vous avec un peu mal au ventre après, elle veut vraiment votre bien).

Bisous les Roses !